Biologiste, j'étudie le fonctionnement des populations animales au sein de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Passionné par l'observation de la faune sauvage depuis mon plus jeune âge, j'ai débuté la chasse photographique en 1974. Pas de numérique à l'époque, on poussait les pellicules pour gagner de la sensibilité, on développait, on tirait en noir et blanc puis en couleur. Après 2 ans de pratique à l'approche, j'ai été admis en 1976 comme membre de l'Association Sportive de Chasse Photographique Française (ASCPF). Je suis ensuite parti en Afrique équatoriale, tropicale puis sahélienne pendant plus de 6 années pour travailler dans le domaine de la recherche forestière (R.P. du Congo, Gabon, Sud Cameroun, Nord Cameroun, Niger, Tchad). Mes séjours prolongés en forêt dense et en savane m'ont permis d'observer et de photographier la faune africaine. De retour en France, avec quelques photographes, nous avons fondé en 1984 l'Association Lorraine des Cinéastes et Photographes Naturalistes (ALCPN). J'ai quitté la Lorraine après 5 ans pendant lesquels je me suis consacré à photographier les fleurs et les champignons de cette région en plus de la faune. Spécialisé à titre professionnel sur la biologie des ongulés (de plaine et de montagne) et des galliformes de montagne, l'observation et la photographie restent mes principales passions que j'assouvis au cours d'une bonne partie de mes temps libres. Depuis quelques années je pratique essentiellement l'affût pour limiter au maximum le dérangement des animaux, en accord avec mon éthique personnelle. Je recherche principalement les espaces peu fréquentés afin d'être plus en harmonie avec la nature, vieille habitude africaine. Aussi je pratique généralement cette activité de façon solitaire. La photographie n'est pas pour moi une fin en soi. Parfois l'observation me suffit, mais il est vrai que les clichés permettent de se remémorer les moments intenses passés sur le terrain. Etant amené à écrire régulièrement des articles scientifiques et de vulgarisation dans le cadre de mon travail (www.researchgate.net/profile/daniel_maillard/contributions?ev=prf_act), mes photos permettent d'accompagner mes textes ou ceux de mes collègues. Plus d'une centaine de mes photos ont ainsi été publiées dans divers journaux, revues (dont la revue de l'ONCFS "faune sauvage"), plaquettes ou livres chez des éditeurs comme Hatier, Solar ou Gerfaut. J'ai aussi publié récemment 5 articles orientés sur la photographie dans Nat'Images ("le grand tétras" N°4 ; "évitons l'affût de trop..." sur le tétras lyre N°13; "le retour de la talève sultane" N° 21, "l'outarde canepetière, entre parades et chants" N°26, "Le mouflon méditerranéen" N°34 et Image & Nature "la photo dans le respect de la faune sensible de montagne" N°48). En octobre 2014, j'ai pu exposer 22 photos au "festival nature Namur" sur la talève sultane.

 

 © Daniel MAILLARD 2017 - Toute reproduction interdite